Ouverture de la 45ème session parlementaire

BB-BSM. Ivan Gasparovic a annoncé que cette session contenait 76 points à l’ordre du jour, dont l’amendement de la loi électorale et la proposition du SDL de réaliser un référendum sur l’élection directe du chef de l’Etat.
Slovaquie – Union européenne
Le commissaire européen chargé de la politique industrielle et des technologies de l’information et des télécommunications, M. Martin Bangemann a été reçu par le Premier ministre Vladimir Meciar. Selon le porte-parole du gouvernement, M. Meciar a informé le commissaire que la Slovaquie est à la recherche d’un investisseur stratégique étranger dans le domaine des télécommunications. Le chef du gouvernement a accepté la proposition de M. Bangemann d’organiser à Bratislava en juin ou juillet une conférence internationale, sous l’auspice de la Slovaquie et de l’Union européenne avec des investisseurs et les représentants occidentaux du secteur bancaire, de l’industrie des transports, des télécommunications. Le commissaire a écouté avec attention les explications du Premier ministre concernant la prise des pouvoirs présidentiels et de l’amnistie décrétée, qui a suscité les critiques de certaines institutions européennes. Le Premier ministre a souligné que la Slovaquie est prête à discuter de tout avec les représentants européens et leurs institutions. Les deux parties sont tombées d’accord sur la nécessité de négocier avec les responsables slovaques avant d’émettre des conclusions.
M. Michal Kovac, président du comité de pétition
L’opposition slovaque – coalition démocratique slovaque (SDK) et coalition hongroise (MK) – ont désigné l’ex chef d’Etat, M. Michal Kovac, à la tête du comité de pétition qui, à partir du 25 mars, organisera une collecte de signatures pour saisir le Parlement afin qu’il adopte les trois demandes suivantes.
1 – Nous demandons des élections législatives justes, suivant la loi actuellement en vigueur. C’est pourquoi nous refusons l’amendement non démocratique de cette loi. Nous demandons au Parlement de ne modifier cette loi que pour ce qui est du nombre des circonscriptions.
After a long day in parliament, you can go to casino rating to check out the best casino games available.
2 – Nous demandons d’adopter une loi constitutionnelle pour élire directement le président de la République, sans modification de ses compétences, dans un système d’élection à deux tours, à la majorité absolue.
3 – Afin de limiter les risques d’une crise constitutionnelle, nous demandons une loi constitutionnelle prévoyant que pendant la vacance de la Présidence, les compétences 102-f de la Constitution slovaque, reviennent au président du Parlement.

Les échanges commerciaux entre la Slovaquie et la France ont quadruplé
Ce sont surtout des machines-outils, des équipements de transport et des produits industriels qui ont été exportés vers la France. Le volume d’exportation vers la France est passé de 5,76 milliards de couronnes en 1996 à 6,86 milliards de couronnes en 1997, alors que l’importation de produits français en Slovaquie a augmenté de 11,04 MD SK en 1996, à 12,86 MD Sk en 1997.
Selon le président de la Chambre de Commerce franco-slovaque du côté français, M. Bruno Duthoit, les échanges commerciaux entre la France et la Slovaquie ont quadruplé en l’espace des quatre dernières années. Actuellement, plus de 100 entreprises françaises sont présentes en Slovaquie, dont une partie sous forme d’investissement direct et une autre, dans des sociétés mixtes. M. Tibor Lazarovic, pour le côté slovaque, a estimé il était nécessaire d’attirer les petites et moyennes entreprises françaises en Slovaquie car les rapports économiques y sont relativement stables.

Le Parlement n’a pas respecté les décisions de la Cour constitutionnelle

After having a meeting in parliament, you can spend some time playing relaxing games at http://pocketcasino.ca. You will definitely enjoy yourself.
Les députés de la coalition gouvernementale ont en majorité, refusé de reconnaître le mandat de député à Frantisek Gaulieder et à Emil Spisak. L’opposition a hué ces résultats.
Sur les 134 députés présents, 61 ont voté pour le retour de Gaulieder, 51 contre et 20 se sont abstenus. 59 députés étaient pour l’annulation du mandat de Ladislav Hruska, 26 contre et 45 abstentions. Dans les deux cas, la majorité des députés votants n’a donc pas été atteinte.
Le Président de la commission de l’immunité et des mandats, Anton Poliak (ZRS) a annoncé qu’il démissionnait de ce poste et qu’il quittait le ZRS. Mme Maria Durisova (SDL) quitte aussi son poste de vice-présidente de cette commission en signe de protestation.
“Hruska restera au siège, qui appartient au SNS”, a déclaré Jan Slota. “La loi qui est du côté de Spisak, n’est que formelle. Voter pour lui, voudra dire soutenir les faits qui sont contre nature”, a-t-il ajouté.
Rudolf Schuster ne sera pas le candidat de SDK
Selon Eduard Kukan (DU), avec la création du Parti de la Compréhension Civique (SOP), le SDK (coalition démocratique slovaque) doit considérer Rudolf Schuster comme un rival. Sa candidature pour le SDK au poste de Président, devient irréaliste.
VSZ et US Steel Group signe un accord
Le président de VSZ a.s., Jan Smerek et le président de US Steel Group, Paul J. Wilhelm, ont signé hier un contrat pour créer une société commune qui portera le nom de VSZ US Steel. La partie américaine avance 2 milliards de SK (65 millions de USD). La partie slovaque avancera l’équivalent de la même somme, mais en équipements et autres. VSZ fabrique actuellement 140 000 tonnes de tôle d’emballage. La nouvelle société portera la production à 200 000 tonnes.
Le Ministre de l’Intérieur à Moscou
M. Gustav Krajci est en visite de trois jours à Moscou. Il rencontrera le ministre chargé des affaires de la protection civile, Gergej Sojgo, le directeur des frontières, le général Nikolaj Borduz et le ministre de l’Intérieur Anatolij Kulikov. Pendant son séjour, il signera plusieurs accords, (formation de la police des frontières dans les écoles russes, coopération dans le domaine de la protection civile et aide mutuelle en cas de catastrophes extraordinaires).
Devises sans limites
A partir du 1er avril 1998, toutes les restrictions sur l’achat des devises seront levées. L’amendement de la loi sur les devises adopté ce jeudi, permettra au citoyen (personne physique ou morale) d’acheter ou de vendre les devises étrangères sans limites. (Pravda)
L’amendement de la loi sur la Banque Nationale Slovaque (NBS) a été reporté pour la semaine prochaine, le ministre des Finances Maxon négociant avec le Gouverneur Masar.

M. Schuster fonde un parti

fetudieLe maire de Kosice confirme la création d’un nouveau parti à la rédaction slovaque de la BBC. “Je ne veux pas me battre contre quelqu’un, mais je veux me battre pour quelque chose”, a-t-il déclaré sans trop préciser le programme de ce parti. Son parti essayera de réunir les citoyens qui ont décidé de ne pas participer aux élections et les jeunes qui iront voter pour la première fois. “Le temps est venu d’aider la Slovaquie”, a-t-il fait remarquer pour justifier sa décision d’accéder à la scène politique.
Le 2 février, le ministère de l’intérieur a enregistré un nouveau parti, le SNP (parti de compréhension nationale), qui n’a apparemment rien à voir avec le parti de M. Schuster. C’est le quatrième parti enregistré depuis le début de l’année. Le chiffre officiel du nombre de partis et d’organisations politiques est de 85.
La coalition présentera son candidat au mois de mars
Après la réunion de la coalition gouvernementale, Jan Slota, chef du SNS, a confirmé que la coalition gouvernementale présentera son candidat aux élections présidentielles au mois de mars. Le SNS (Parti national slovaque) a confirmé, selon lui, que Vladimir Meciar pourrait être ce candidat. L’amendement de la loi électorale sera adopté même sans l’appui du ZRS (Union des ouvriers slovaques), qui n’est pas d’accord avec la proposition du HZDS et SNS d’ouvrir une seule circonscription électorale. Le SNS a ordonné à Ladislav Hruska de ne pas obtempérer à l’appel du Président du Parlement, M. Gasparovic, qui lui demandera de remettre son mandat. “Je ne libère pas la place pour quelqu’un qui a trahi le parti”, a-t-il souligné.
Attention aux faux billets de 200 FRF
La police a intercepté 71 faux billets durant les quatre derniers mois. La semaine dernière, 16 billets de 200 FRF ont été saisis dans les départements de Zilina, Martin, Liptovsky Mikulas et Cadca. Les billets falsifiés sont de très bonne qualité, il est presque impossible de les reconnaître à l’oeil nu.
Slovaquie – Pologne
Mme Zdenka Kramplova, Ministre des Affaires étrangères slovaque, a effectué une visite de travail en Pologne à l’invitation du ministre des Affaires étrangères M. Bronislav Geremek. A Zakopané, les ministres ont échangé leur point de vue sur la situation politique dans leurs pays respectifs, la coopération régionale et les questions bilatérales. Mme Kramplova a invité son homologue en Slovaquie.
Investissement de 10 millions de USD dans la chaussure
En septembre au plus tard en octobre, les premiers locaux de fabrication de chaussure de la société danoise ECCO seront mis en service. Le propriétaire Karl Toosbuy a déclaré qu’au début, il emploiera 300 à 500 ouvriers. Dans trois ans lorsque les autres bâtiments seront finis, ce nombre sera porté à 1000. La capacité de production sera de 8 000 paires de chaussures par jour. Toute la production est destinée à l’exportation. (
Changement d’adresse du minisètre des Affaires étrangères
Le ministère des Affaires étrangères changera d’adresse le 6 mars 1998. Il siégera à la Maison blanche à Hlboka, Bratislava.

Nouvelle élection présidentielle

“Une nouvelle élection du chef de l’Etat slovaque aura lieu le 5 mars à 10 heures”, a annoncé le président du Parlement, M. Ivan Gasparovic. La date limite fixée aux députés pour remettre la liste des candidats est prévue pour le 20 février 1998 à 16 heures.
Bull augmente son chiffre d’affaires de 35%
“La société Bull Slovakia et ZVT-Previs commencent le montage en série de l’ordinateur de marque Zenith Data Systems (ZDS)”, a déclaré le directeur général de Bull, M. Miroslav Littmann. La capacité actuelle est de 3 000 unités par mois, dont 70 à 80% est destiné à l’exportation vers l’Europe centrale et orientale.
Bull veut placer 1 000 à 2 000 ordinateurs sur le marché slovaque. “Notre ambition est de devenir le plus grand fournisseur de technique informatique en Slovaquie. Nous voulons installer en Slovaquie au minimum 7 000 ordinateurs. Les prix de nos produits sont les plus bas parmi les ordinateurs de marque et nous garantissons 5% de remise pour le marché slovaque”, a ajouté M. Littmann.
Au centre de montage de Banska Bystrica, Bull a déjà investi plus de 10 millions de couronnes dans la production, la logistique et la formation du personnel. Il envisage d’augmenter sa participation pour en faire une société mixte avec ZVT-Previs. En 1997, le chiffre d’affaires des ventes a augmenté de 35%, dont un tiers en vente d’ordinateurs.
L’inflation augmente
Les prix à la consommation en janvier ont augmenté de 1,9% par rapport au mois de décembre 1997. L’inflation calculée sur les douze derniers mois est de 7,2%.
Entreprise commune Nafta-Gbely – SPP

M. Jozef Cechovic, directeur économique de Nafta Gbely confirme que des négociations avec la société des gaz slovaques se déroulent pour fusionner les deux entreprises. “Nous ferons tout, pour qu’un accord soit atteint dans le courant du premier trimestre, ou au plus tard en avril”, a-t-il ajouté. Le directeur général du SPP, M. Jan Ducky, a déclaré il y a déjà quelque temps qu’il n’était pas normal que le réseau de gaz appartienne à une firme et les réservoirs à une autre. Il aurait souhaité qu’une entreprise commune soit créée d’ici la fin du mois de janvier.

Rencontre trilatérale en Autriche

fdeplacLes ministres de l’Intérieur autrichien, hongrois et slovaque, MM. Karl Schlögel, Gabor Kuncze et Gustav Krajci, se sont réunis pour la première fois en rencontre trilatérale à Eisenstadt. Ils se sont mis d’accord pour renforcer leur coopération en matière de sécurité. Les trois pays voisins souhaitent lutter ensemble contre la criminalité organisée, notamment contre le trafic de drogue, les passeurs, le commerce des armes à feu et le blanchiment d’argent.
L’internationalisation de la criminalité rend nécessaire la coopération des forces de sécurité. L’installation d’une “ligne chaude” pour l’échange rapide d’informations pourra freiner les entrées illégales aux frontières extérieures de l’Union européenne, a déclaré M. Schlögel.
Y aura-t-il un autre référendum ?
Les députés Simko et Dzurinda ont été reçus par le Président Kovac à son retour du Japon, pour l’informer du dernier verdict de la Cour constitutionnelle, selon lequel les droits constitutionnels de “citoyen” de M. Simko n’ont pas été respectés, parce qu’il n’a pas pu participer au référendum qui n’a pas eu lieu comme prévu. Les députés ont examiné avec le Président les différentes possibilités permettant de faire appliquer les droits des citoyens qui ont demandé la tenue de ce référendum en signant la pétition, droits qui sont toujours valables selon ce verdict.
Le SDK saisira officiellement le Président pour lui demander de déclarer un autre référendum.
Transfert de Michal Kovac junior en Allemagne
Le fils du Président slovaque sera remis entre les mains des policiers allemands aujourd’hui à 11 heures, selon Mme Parkanova, ministre de la Justice de la République tchèque.
Ouverture d’un tronçon d’autoroute
Un tronçon de 17,8 km d’autoroute sera ouvert officiellement aux automobilistes le 13 février. Il s’agit du tronçon reliant Bratislava à la frontière hongroise et de la bretelle qui rejoint la frontière autrichienne. D’ici la fin de l’année 1998, 100 km d’autoroute environ seront ouverts dans l’ensemble de la Slovaquie

Elargissement de l’Union européenne

L’Union européenne a officiellement entamé le processus d’élargissement en présence des ministres des Affaires étrangères des Quinze et ceux des onze pays associés. La Slovaquie est représentée par le vice-premier ministre chargé de l’intégration, M. Jozef Kalman, qui a pris la parole en slovaque. L’intégration sera renforcée par une stratégie de pré-adhésion, dont le coeur sont le Partenariat pour l’adhésion, adopté par l’Union européenne pour tous les pays candidats, et les Programmes Nationaux d’adoption de l’acquis communautaire.
Selon le commissaire, Hans van den Broek, la préparation à l’intégration dépendra beaucoup des progrès réalisés par les pays candidats dans la réalisation des critères d’adhésion. Le commissaire a confirmé que les premiers rapports annuels sur la préparation et les progrès réalisés, permettant d’engager les négociations avec les candidats, seront rendus en fin d’année.
Programme National d’adoption de l’acquis
Le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, M. Jozef Sestak, a remis au représentant par intérim de la Commission européenne, M. Sven Kühn von Burgsdorff, deux copies du Programme National slovaque d’adoption de l’acquis communautaire. Le secrétaire d’Etat a déclaré que celui-ci permettra de parvenir rapidement au but, c’est-à-dire une adhésion “complète et sans douleur”
. M. Von Burgsdorff a souligné que la stratégie de pré-adhésion à l’Union est basée sur le Partenariat pour l’adhésion et l’accroissement de l’aide dans le cadre du programme PHARE. Ce programme vise deux buts essentiels : le renforcement des capacités juridiques et administratives et les investissements qui doivent permettre la mise en application de l’acquis.
M. Ralph Johnson réagit aux critiques
L’ambassadeur des Etats-Unis a confirmé ses déclarations rapportées par la Radio slovaque internationale. “Il n’y a pas de doute, nous ne pouvons pas estimer que la Slovaquie est un pays qui fait partie des Etats démocratiques”, a-t-il rappelé. “Mon gouvernement a souvent exprimé son inquiétude sur certains actes et mesures du gouvernement slovaque et de son parlement”.

Expertise de la Commission européenne sur la question des minorités
M. Giuseppe Serafino a jugé très intéressante sa visite dans le sud du pays. “J’ai vu différentes institutions qui appartiennent à la minorité hongroise, des écoles et rencontré des représentants des administrations locales. D’après moi, de très bonnes choses sont faites surtout dans le domaine de l’enseignement. Je pense qu’il faut systématiser toutes les lois existantes concernant la langue des minorités et en faire une loi qui contribuera ainsi à éclaircir la situation existante. Ces lois existent et garantissent les droits des minorités”, a-t-il remarqué.

Conseil des ministres

SacreLe Conseil des ministres a siégé pour la première fois au palais présidentiel après le départ de M. Michal Kovac. Les pouvoirs qui reviennent au Premier ministre sont les nominations des ambassadeurs, l’amnistie, la nomination du président et des vice-présidents de la Cour constitutionnelle. Le gouvernement a approuvé la décision du Premier ministre de prononcer une amnistie (dont la liste sera publiée ultérieurement).
Selon les informations du porte-parole, le gouvernement remplacera progressivement entre le 1er avril et le 15 septembre 28 ambassadeurs slovaques à l’étranger. Mme Olga Keltosova est chargée de représenter la Slovaquie à la Mission permanente slovaque aux Nations Unis. M. Arpad Tarnoczy remplacera Mme Eva Mitrova, ambassadeur slovaque à Budapest qui a demandé à être relevée de ses fonctions.
Le référendum proclamé pour le 19 avril par le Président sortant a été annulé. Le gouvernement a promis que si le Président n’est pas élu avant la fin juin, il proposera une modification de la Constitution sur le mode d’élection du Président. Une élection du Président au suffrage universel aurait alors lieu en même temps que les législatives, en septembre.
Le Conseil des ministres a regagné le palais du gouvernement pour poursuivre ses travaux.
Comité de pétition
Le comité de pétition lancera une nouvelle collecte de signatures pour un nouveau référendum. “Nous répondons à la deuxième obstruction du référendum par une mobilisation massive des forces civiques, que nous permet la Constitution”, a déclaré le porte-parole du comité, M. Simko. L’ambition de recueillir un million de signatures d’ici la fin du mois de mai.paraît réalisable. La pétition comprendra deux questions :”Etes-vous pour l’élection directe du Président ?” ; “Etes-vous pour la passation du pouvoir de révoquer les membres du gouvernement pendant la vacance présidentielle au Président du Parlement ?”. “Nous n’avons aucune raison de faire confiance aux promesses du Gouvernement”, a conclu M. Simko.
Commission Européenne -Slovaquie
“La Commission Européenne surveillera avec attention le gouvernement slovaque sur la manière d’utiliser les pouvoirs présidentiels”, a déclaré le porte-parole de la Commission, Mme Lousewies van der Laan. Cependant, elle reconnaît que cette passation de pouvoirs est conforme à la Constitution slovaque. “Tout abus sera indiqué dans le prochain verdict de la Commission européenne”, a-t-elle conclu.
Le HZDS accepte l’invitation
Les représentants du parti HZDS (Mouvement pour une Slovaquie démocratique) assisteront aux négociations sur l’amendement de la loi électorale avec les autres partis, organisé par le SKD, parti de l’opposition.
M. Michal Kovac junior est libéré sous caution (150 000 DM), avec interdiction de quitter le territoire allemand.

Michal Kovac – Discours sur l’état de la nation au Parlement

L’intervention du Président au Parlement a été critique envers le Gouvernement. A part quelques exceptions, tous les membres du gouvernement et députés de la coalition avaient boycotté le dernier discours du Président avant la fin de son mandat.
Le Président a rappelé les différentes “affaires” (manipulation et échec du référendum, exclusion de Gaulieder). Sans le nommer véritablement, il a accusé le gouvernement d’avoir été responsable de l’élimination de la Slovaquie de la première vague du processus d’intégration, à cause de son déficit démocratique. Le Président a aussi souligné que le compromis est devenu une chose inconnue dans la politique slovaque.
Le Président a porté un jugement positif sur les bons résultats économiques et le travail de la Banque Nationale Slovaque (NBS) qui est garante de la stabilité de la monnaie avant de parler du développement du crime organisé dans la société.
Réactions

– Borovsky (ZRS) : “Ce n’est pas le Président que j’ai entendu, mais le porte-parole de l’opposition.”
– Matejka (HZDS) (qui a assisté à tout le discours) : “La première partie de son discours est absolument non objective et naïve. C’est un discours d’adieu. C’est la fin d’un Président naïf, qui ne veut pas reconnaître sa part de responsabilité de l’état de la société qu’il critique.”
– Prokes (SNS) : “C’est une preuve claire, que le Président essaye de faire passer les intérêts d’autrui avant les intérêts de la Slovaquie.”
– Secansky (HZDS) : “J’ai quitté la salle quand le Président a commencé de parler de la criminalité. Je ne pouvais pas supporter, il a tiré son fils de l’affaire d’escroquerie de Technopol en l’amnistiant. le discours était plein de controverses.”
– L’opposition (tous partis confondus) Tous les députés de l’oppositoin ont estimé que le discours du Président était équilibré et juste.
Michal Kovac junior incarcéré en République tchèque
Le fils du Président slovaque a été arrêté et placé en détention à la prison de Plzen par la police tchèque. Michal Kovac junior fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, lancé par la justice allemande depuis le printemps 1995. Il se rendait à Munich avec son avocat pour se rendre à la justice allemande, qui lui reproche d’avoir participé à une escroquerie dans l’affaire de la Société Technopol.
Slovaquie-Hongrie : renforcement de la confiance
Les relations sont très bonnes entre les deux armées, soulignent les deux ministres de la Défense. Jan Sitek et Gyorgy Keleti ont signé trois documents bilatéraux.
Le premier accord concerne les mesures pour le renforcement de la confiance et la sécurité, qui complète le document de Vienne de 1994.
Le deuxième touche le développement des relations militaires dans le domaine de l’aviation et la défense anti aérienne.
Le troisième est un accord entre les ministères de la Défense des deux pays, qui permettra d’assurer mutuellement les prestations de services sur les avions militaires dans les aéroports de l’armée. La Hongrie est intéressée d’utiliser le centre d’entraînement de Kosice pour ses pilotes des Mig-29.
MM. Sitek et Keleti ont aussi soutenu la récente initiative de leur collègue autrichien en faveur de la création d’une unité slovaco-austro-hongroise pour les opérations de maintien de la paix.
Le ministre hongrois a été ensuite reçu par le Président de la République.
Rudolf Schuster tâte le terrain politique
Le Parti Civique de Compréhension (SOP) veut se pencher sur les problèmes sociaux des citoyens, a déclaré Rudolf Schuster en rencontrant le président de la confédération syndicale, M. Saktor. “Si je veux me lancer dans la politique, la coopération avec le syndicat est très importante pour moi. En tant qu’ancien responsable syndical à VSZ, je suis proche de ce domaine qui m’est très sympathique”, a-t-il ajouté. Il n’a pas caché que l’ancien ministre des Affaires étrangères Pavol Hamzik qui l’avait accompagné chez M. Saktor, est co-fondateur de ce nouveau parti. Les détails du programme de ce parti n’ont pas été divulgués avant l’enregistrement de SOP au ministère de l’Intérieur.
Ndlr : Depuis lors, le SOP a été légalement enregistré.
Règlement de compte mafieux
La cible de la voiture piégée qui a explosé à Kosice était Dusan B., surnommé aussi “Burza”, l’un des proches amis du chef de la mafia de Kosice, assassiné en octobre dernier à l’hôpital de Kramare à Bratislava.

Rumeurs d’attentat contre le Premier Ministre

OperaBastilleUn télégramme d’une ambassade slovaque a avisé Bratislava qu’un attentat contre le chef du gouvernement était en préparation et devait intervenir avant le 25 février. Selon ces sources, les personnes susceptibles de commettre cet attentat auraient déjà reçu un million de DEM de la Slovaquie. Ce n’est pas la première fois que l’on parle de rumeurs d’attentat ou d’alertes à la bombe contre le Premier ministre.

38ème session extraordinaire du Parlement
Cette session demandée par l’opposition, s’est terminée au bout de dix minutes. Elle n’a même pas été ouverte, puisque les députés n’ont pas pu adopter le programme proposé, à savoir l’annulation des décisions du Parlement qui auraient enfreint les droits constitutionnels d’Emil Spisak et de Frantisek Gaulieder. Sur les 136 députés présents, 70 se sont abstenus , 58 ont voté pour le programme et 6 contre.

Mandat d’arrêt toujours valable
Michal Kovac junior, dont les poursuites judiciaires le concernant en Slovaquie ont été arrêtées après être l’amnistie proclamée par son père le 12 décembre, est prêt se rendre à Munich, dès qu’il recevra la convocation du juge allemand, a déclaré M. Havlat, avocat du fils du Président de la république. D’après le procureur allemand Peter Schicht, le tribunal de Munich ne lui enverra aucune convocation. En effet, le mandat d’arrêt international lancé le 11 novembre 1994 et la demande de recherche internationale du 6 juin 1997, sont toujours valables.

Déficit budgétaire 1997
Le déficit budgétaire définitif de l’année 1997 s’élève à la somme de 49,5 Mds de Sk, soit 7,7% du PNB. En 1996, il était de 12,1% du PNB. (Slovenska Republika)

Bulletin scolaire des minorités
Le bulletin scolaire des écoles des minorités, pourrait être fourni en langue des minorités à la demande des parents d’élèves, moyennant une certaine somme d’argent. Ce document n’aura aucune valeur officielle et ne pourra être utilisée comme une pièce administrative.

La Cour constitutionnelle a tranché

La Cour a tranché à la demande du Président sortant sur l’utilisation de la langue des minorités au Parlement. La Cour considère que les débats au Parlement ne peuvent pas être considérés comme un contact classique avec l’Administration. C’est pourquoi la langue utilisée au Parlement et dans les commissions parlementaires ne peut être que la langue nationale.
Amnistie
La décision du chef du gouvernement du mardi 3 mars 1998 publiée au Journal officiel est la suivante : “J’ordonne d’arrêter les poursuites, ou de ne pas en engager si elles n’ont pas commencé, se rapportant à la préparation et la réalisation du référendum du 23 et 24 mai 1997”.
“J’ordonne de ne pas entamer ou d’arrêter les poursuites en ce qui concerne l’enquête sur l’enlèvement de Michal Kovac junior”.
Le Premier ministre considère cette décision comme un geste de réconciliation civile devant permettre d’éteindre les éventuels foyers de tension. Au cours de ses entretiens télévisés réguliers, M. Meciar a déclaré qu’il s’agissait d’un geste de bonne volonté, en ce qui concerne le référendum. Les poursuites contre le ministre de l’Intérieur, M. Krajci, ont été arrêtées par la Haute Cour de justice, donc l’amnestie arrête les poursuites surtout engagées contre les représentants de l’opposition, en particulier les maires qui vont bientôt s’engager dans les campagnes électorales. En ce qui concerne le cas de Michal Kovac junior, il n’est pas possible de démontrer la responsabilité des participants puisque les principaux acteurs ont été amnistiés par le Président sortant. Le Premier ministre rejette les commentaires selon lesquels le gouvernement reconnaitrait ainsi sa part de responsabilité dans cette affaire.
L’amnistie annule par ailleurs toutes les peines de prison avec sursis, les peines de prison fermes de moins de six mois pour les délits intentionnels et d’un an au maximun pour les délits commis par négligence.
Nomination
Le Conseil des ministres a nommé Mme Milica Suchankova, secrétaire d’Etat au ministère du Travail et des Affaires sociales.
Union Européenne – Slovaquie
“L’Union européenne n’écarte pas la Slovaquie du processus d’intégration. La question de savoir quand et comment dépend de la Slovaquie”, a déclaré le directeur des Affaires européennes du ministères des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, M. John de Fonblanque. Selon ce dernier, l’Union européenne poursuivra son aide à la Slovaquie et souhaite la voir membre de l’Union européenne le plus tôt possible.
Tous les candidats seront accueillis selon des critères identiques. C’est pourquoi l’Union européenne appelle le gouvernement slovaque à pallier aux insuffisances dans le domaine démocratique constatées dans l’avis de la Commission européenne. “Le premier test sera les élections de cette année”, a indiqué l’envoyé de l’Union européenne, qui a apprécié la volonté de la Slovaquie d’inviter les observateurs de l’OCSE.
Le SDK et les autres partis de l’opposition invitent les citoyens au meeting de protestation, qui aura lieu cette après-midi à 17 heures à la place SNP